Les motos et scooters dans le collimateur des autorités

Stationnement payant, radar antibruit, rouler à moto ou scooter risque bien de devenir de plus en plus contraignant. Si la Mairie de Paris s’est déjà dotée d’appareils de mesure du bruit des deux-roues, d’ici deux ans c’est toute la France qui devrait voir débarquer de nouveaux radars antibruit pour faire la chasse aux deux-roues trop bruyants.

À Paris, une brigade spécialisée est même chargée de ces contrôles pour veiller à la tranquillité des Parisiens. Depuis 2019, les agents de la Ville de Paris effectuent donc des contrôles, armés de leur radar à décibels. Gare à la moto ou le scooter qui dépasserait le nombre de décibels autorisés sur la carte grise du véhicule. Quand c’est le cas, la sanction tombe : 90 € d’amende qui s’accompagne souvent d’une obligation de remise en conformité du véhicule. En clair, remettre la chicane ou changer le pot pour un qui respecte l’homologation.

BruiParif travaille sur un nouveau type de radar : un radar antibruit automatique, à l’instar de la Méduse, ce dispositif fixé en hauteur qui capte les bruits autour de lui et est capable, grâce à des appareils photos, d’identifier leur provenance.

La porte ouverte à une verbalisation généralisée et automatique d’ici quelques années ? On semble en prendre le chemin.

Posts récents

Voir tout